Rechercher
  • urpspdl44

A la découverte du programme ICOPE en Pays de la Loire



La stratégie globale pour prévenir la perte d’autonomie 2020-2022 « Vieillir en bonne santé » mise sur une prévention tout au long de la vie et à trois âges-clés : 40-45 ans, 60-65 ans au moment de la retraite et à partir de 70 ans. En vue de renforcer la prévention à partir de 70 ans, la stratégie prévoit l’expérimentation nationale d’un dépistage multidimensionnel du déclin fonctionnel lié à l’âge à partir de la démarche ICOPE (Integrated Care for Older PEople) de l’OMS. A partir du constat d’un fonctionnement encore trop centré sur une approche « sanitaire » des personnes âgées, basée sur l’identification des maladies et leur traitement, le concept de fragilité a été développé. Le concept de fragilité et les démarches de son repérage ont permis d’évoluer vers une approche préventive en amont de la perte d’autonomie, mais la fragilité reste un concept aux limites incertaines, mal appréhendé en soins primaires et ciblant une population restreinte à un profil à risque particulier. Aussi, l’OMS promeut un programme de dépistage multidimensionnel dit « ICOPE » (pour « Integrated Care of Older People »), centré sur la prévention du déclin fonctionnel. Il vise l’ensemble de la population des personnes de 60 ans et plus en amont même de la fragilité. Ce programme est conçu pour une réalisation initiale en soins primaires par les personnes âgées elles-mêmes et leurs aidants naturels, les professionnels de santé et les aides à domicile en s’appuyant sur une application digitale téléchargeable. Il vise un suivi dans le temps et cherche à développer l’implication des personnes âgées elles-mêmes dans l’auto-évaluation.

Sa démarche est centrée sur cinq grandes fonctions déterminantes pour l’autonomie des personnes : la locomotion, l’état nutritionnel, la santé mentale, la cognition et les capacités sensorielles. Le programme prévoit une évaluation complémentaire de l’environnement physique et social (logement, aidants, entourage...). Des outils de dépistage et d’évaluation, un algorithme définissant la conduite à tenir et des messages d’information sont proposés pour chaque dimension. Un support numérique permet un recueil de données en temps réel, facilite le partage d’information et le suivi. En juillet 2020, le Ministère des Solidarités et de la Santé et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) ont lancé à l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « Expérimentation nationale d’un dépistage multidimensionnel du déclin fonctionnel lié à l’âge » dans l’objectif du déploiement d’ICOPE en France.


L'association interURPS (regroupant l'ensemble des URPS) ainsi que le Gérontopole et les GHT 44 et 49 se sont associés pour répondre à cet AMI afin de porter le programme ICOPE en Pays de la Loire.


Le projet REPER - "REpérage de la Fragilité sur la PERsonne agée vivant à son domicile" porté par l'interURPS s'inscrit au cœur de la réponse à l'AMI pour soutenir le programme ICOPE en Pays de la Loire.


En décembre 2020, notre candidature a été retenue pour participer à la coconstruction du cahier des charges au niveau national du programme ICOPE. En participant à ces échanges au niveau national, l'interURPS des Pays de la Loire, le Gérontopole et les GHT 44 et 49 peuvent faire part des attentes et des besoins au sein de la région pour enrichir le modèle ICOPE.


Depuis ce début d'année 2021, les différents travaux et échanges ont débuté à l'échelle nationale avec la DGS, régionale avec les partenaires et en interURPS.

Une soirée est organisée pour tout comprendre sur ce programme ICOPE en Pays de la Loire et sur sa démarche régionale le 28 avril 2021 de 17h30 à 19h.



55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rapport d'activité 2020

L'URPS Pédicures-Podologues des Pays de la Loire a le plaisir de vous partager son rapport d'activité pour l'année 2020. Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous.